coeur

Mon opération du coeur : 8 ans aujourd’hui !

Déjà 8 ans !

Je fête aujourd’hui les 8 ans de mon opération du coeur ! Chaque année je célèbre à ma façon cet anniversaire, car je suis heureuse, tout simplement, d’être là et en forme !

Un changement de pacemaker il y aura bientôt un an, tout va bien.

Je vis tout à fait normalement, je me suis habituée aux contraintes de la prise d’anti-coagulants. A la prise de sang tous les mois. Visite chez mon cardiologue tous les ans, histoire de vérifier le réglage du pacemaker.

Si le cardio me posait la même question qu’il y a 8 ans, je répondrais la même chose : « dilatation de l’aorte à 46mm, ok on y va, on opère.  »

Chaque année je fais un petit mot à mon chirurgien préféré, Eric Arnaud-Crozat, que je remercie ainsi que le cardiologue, toute l’équipe cardio, sans oublier ma famille, et mes amis du coeur.

Et je compte bien fêter de nombreux autres anniversaires !

Travailler après une Opération du Cœur

Travailler après une Opération du Cœur

Un peu plus de 6 ans après l’opération je vais bien. Mais je ne peux passer sous silence le fait que j’ai ressenti beaucoup de fatigue, une fatigue récurrente pendant cette dernière année.
Cette fatigue a forcément des incidences sur l’activité professionnelle. Et cela m’a finalement amenée à réduire mon travail, avant de reprendre une activité à ma mesure.

Je rencontre régulièrement d’autres personnes qui sont confrontées à cette diminution de leur capacité d’assurer un travail à plein temps. Lire la suite

operation du coeur

Mon opération du coeur : 5 ans déjà !

Il y a exactement 5 ans à cette heure-ci mon cœur était entre les mains d’une équipe chirurgicale formidable ! Le Chef d’Orchestre ? Monsieur Éric Arnaud-Crozat, un chirurgien exceptionnel tant du point de vue professionnel que du point de vue humain !
Je vais très bien, je n’ai plus une épée de Damoclès au-dessus de la tête, et pour tout ça je vous dis un grand merci Éric ! Sans oublier l’équipe de réa de la Clinique Belledonne, le service de chirurgie cardiaque créé par Éric Arnaud-Crozat …Site chirurgien

Retrouvez Éric Arnaud-Crozat sur son site : http://www.ericarnaudcrozat.fr/site/

Extrait de son « Qui suis-je » : « Après avoir opéré un peu plus de 6 000 cœurs, avec une mortalité opératoire globale, toutes urgences confondues de 3% environ, ma grande satisfaction a été de n’avoir aucun problème infectieux grave dénommé « médiastinite » en 23 ans de pratique chirurgicale.

En juillet 2011, alors que je souhaitais retrouver mon indépendance par rapport aux 3 associés que j’avais cooptés au fil des années, la direction de la Clinique Belledonne m’adressait un courrier brutal, avec des termes ingrats et décevants, eu égard aux services rendus depuis 1989, me demandant d’arrêter mon activité 15 jours plus tard.

Dès lors privé de mon plateau technique, sans statut, je postulais à l’hôpital public : le Pr CHAVANON acceptait de m’accueillir dans son service en septembre 2011 (le Pr BLIN ayant cessé son activité opératoire).

Aujourd’hui, j’ai un statut de chirurgien attaché au CHU de Grenoble qui me permet de participer au service public et aux urgences, et un statut de chirurgien libéral avec un cabinet de consultation dans le centre ville de GRENOBLE.

Ma vie professionnelle étant faite de rebondissements et de luttes incessantes, le texte est loin d’être terminé… J’envisage de raconter « L’itinéraire d’un chirurgien gâté » dans un livre…»

Plus de 3 ans après l’opération

Déjà plus de 3 ans se sont passés depuis mon opération !

Je souhaite dire à tous mes lecteurs que je vais très bien, à l’aube de mes 50 ans :-)) (en janvier).

Cette opération m’aura permis de faire de très belles rencontres humaines, les liens avec tous les membres du groupe sur Facebook sont très forts. Il y a quelques mois, je suis allée visiter avec un ami opéré du cœur dont je vous ai déjà parlé sur ce blog ( Martial B.) un futur opéré,  Joël. Nous avions fait connaissance sur le groupe, et lorsqu’il m’a appris qu’il devait se faire opérer à Grenoble par le même chirurgien que moi, Eric Arnaud-Crozat, j’ai décidé d’aller le voir à l’hôpital.

Cette visite a fait plaisir à notre nouvel ami, qui avait donc été opéré quelques jours plus tôt. Très important de pouvoir parler de nos ressentis entre opérés du cœur, j’ai déjà évoqué sur ce blog la difficulté de communiquer avec nos proches à la suite de cette opération qui nous « isole ».

Pour moi tous les opérés du cœur forment une grande famille, je prends régulièrement de leurs nouvelles, certains m’envoient spontanément des news 😉

Vous l’avez compris, loin d’être affligée par cette « maladie » ou plutôt par cette malformation congénitale qui a entraîné cette opération, je n’en retire que du positif ! J’ai grandi avec cette épreuve, j’ai appris à relativiser, à écouter davantage, à me réjouir davantage aussi 🙂

Je sais que jamais je ne quitterai mes amis opérés, je resterai toujours présente pour eux !

Juste après l’opération

Il me semble important de bien expliquer certains phénomènes qui peuvent se produire après l’opération. Phénomènes qui ont été constatés par d’autres personnes opérées.

Lorsque je me suis retrouvée dans ma chambre, 3 jours après l’opération, je me suis aperçue en prenant un livre que je n’arrivais pas bien à lire. Je lisais, mais les mots ne retrouvaient pas leur sens, je lisais mais j’oubliais très vite la phrase précédente, la page précédente, je n’arrivais pas du tout à fixer mon attention.

L’écriture était difficile aussi, j’avais une écriture toute déséquilibrée, comme un enfant ou un vieillard…

Si on me parlait, ça me fatiguait très vite, je me sentais à 10 000 kms de la conversation, avec un sentiment  » mais de quoi on me parle??? », « je n’imprimais plus » ( clin d’oeil à Muriel Robin), je ne fixais plus mon attention.

Bien sûr cela m’a un peu inquiétée, car je ne m’attendais pas à ça. Si on m’avait dit « surtout ne vous inquiétez pas, pendant quelques jours, une durée variable selon les personnes, vous allez avoir du mal à faire certaines choses simples comme lire, écrire, écouter et suivre une conversation »…

Je vous rassure tout rentre dans l’ordre, il faut être patient, mais tout rentre dans l’ordre rapidement.

Moi qui passe et qui passait déjà des heures pour mon travail sur internet, qui stressais de ne pas pouvoir emmener mon ordi avec moi ( ou du moins de ne pouvoir me connecter à internet) eh bien de la même façon, je n’ai commencé à lire mes mails que plus de 1 mois après l’opération ! Je n’éprouvais aucun intérêt pour les mails, ni pour les réseaux que je « fréquente » habituellement…Je vous rassure, tout cela est bien loin 🙂

Il faut comprendre que nous avons été soumis à une anesthésie importante, que nous avons vécu un tsunami, que tout notre être sort d’une aventure incroyable, il faut laisser le temps à notre cerveau de se reconnecter correctement, laisser le temps à notre corps d’éliminer tous les produits anesthésiants.

C’est en pensant aux futurs opérés que j’ai souhaité vous faire part de ces ressentis, comme ça vous n’aurez pas peur, car vous repenserez à ce que je vous ai confié aujourd’hui !

Facebook 1

Ce soir j’ai une énorme pensée pour Albertino, opéré du coeur en 2009, opération de Ross, et demain, il va finalement avoir la mm opération que moi cad une opération de Bentall. Lorsque j’étais sur le rameur ce matin, pendant quelques minutes, j’ai forcé comme une folle en allant au max de mes forces, tout en priant pour que cette opération soit un succès.

viaFacebook 1.

Visite chez le chirurgien

Visite de contrôle ce matin chez mon chirurgien préféré : la valve cartonne bien rires !

Le chirurgien a constaté mon excellente forme, il est ravi. Plus de scanner avant deux ans ! je continue le suivi avec le cardiologue tous les six mois environ pour la surveillance du pacemaker.

Je lui ai apporté pas mal de cartes de visites du blog. Une personne qui doit se faire opérer sortait de la consultation, il me l’a présentée, je lui ai dit tout le bien que cette opération m’avait apporté, et je lui ai glissé une carte du blog.

J’en profite pour encourager les futurs opérés, il y a une période d’adaptation pas forcément facile, mais je vous assure, quel bien être grâce à cette opération ! Maintenant je sais que je vais pouvoir faire du sport sans inconvénients, sans crainte !

Je vous offre en cadeau cette photo d’une petite fille chinoise rencontrée au restaurant….elle est magnifique !


MES CICATRICES APRÈS 6 MOIS

Voilà mes cicatrices après 6 mois, celles du thorax, une photo avec des petites « croix » qui sont en fait la cicatrice laissée par les drains, et enfin la cicatrice sous mon épaule droite qui est celle du pacemaker.

CONTACTS SUITE AU BLOG

Comme je suis contente d’avoir des commentaires via ce blog ! En les lisant je me dis que mon but est atteint, éveiller l’intérêt du lecteur, souvent ce sont des personnes qui ont été opérées ou qui vont l’être, leur faire passer un message d’espoir, un message positif, c’est génial.
A aucun moment je n’ai tenté de soulever la pitié, je pense que mon optimisme se ressent à travers ces pages.
Je viens de lire un message d’une personne qui a connu 2 cancers, (d’ailleurs j’ai mis un lien vers son blog dans la liste des liens), et je me suis souvenue de ma réaction à l’annonce de la nécessité de m’opérer : je ne cessais de dire, et de me dire, je préfère mille fois une opération qui est aujourd’hui maîtrisée, une opération de « plomberie » comme dit le chirurgien, qu’un cancer, fourbe, imprévisible, indomptable !
J’ai lu tout son blog, très bien écrit vraiment, j’ai été très touchée par ce récit. Il ressort qu’en effet, le praticien compte énormément dans cette expérience de la maladie. Cette personne n’a pas été diagnostiquée assez tôt, le praticien était incompétent, négligent ! Pour ma part, mon médecin traitant a pris l’initiative de me diriger vers mon cardiologue dès qu’il m’a auscultée, sentant que les choses s’étaient aggravées, il ne s’est pas contenté de dire  » oui voilà ça bat un peu plus fort qu’avant mais bon… »non il a su prendre l’initiative , et je suis allée revoir le cardiologue sans attendre.
Et ainsi, tout s’est enchainé sereinement, cardiologue, chirurgien, opération, pas de panique, pas de mauvaise surprise.

C’EST LA RENTRÉE …1er septembre 2009

Après cette longue période estivale, c’est la rentrée! La température commence à baisser ça fait du bien! Les bonnes résolutions reviennent au galop,  » faut que je fasse du sport » , « faut que j’aille à la piscine régulièrement » etc…
Dimanche journée » pêche et repas » avec assoc des anciens opérés du coeur, anciens oui c’est le cas hum, mais je suis bien contente de faire enfin leur connaissance, avant conférences sur le coeur la semaine prochaine, je vous raconterai!
Je fais une mention spéciale pour stella, qui m’a gentiment envoyé une carte postale de corse où elle a passé ses vacances, très gentille attention, merci Stella!