Juste après l’opération

Il me semble important de bien expliquer certains phénomènes qui peuvent se produire après l’opération. Phénomènes qui ont été constatés par d’autres personnes opérées.

Lorsque je me suis retrouvée dans ma chambre, 3 jours après l’opération, je me suis aperçue en prenant un livre que je n’arrivais pas bien à lire. Je lisais, mais les mots ne retrouvaient pas leur sens, je lisais mais j’oubliais très vite la phrase précédente, la page précédente, je n’arrivais pas du tout à fixer mon attention.

L’écriture était difficile aussi, j’avais une écriture toute déséquilibrée, comme un enfant ou un vieillard…

Si on me parlait, ça me fatiguait très vite, je me sentais à 10 000 kms de la conversation, avec un sentiment  » mais de quoi on me parle??? », « je n’imprimais plus » ( clin d’oeil à Muriel Robin), je ne fixais plus mon attention.

Bien sûr cela m’a un peu inquiétée, car je ne m’attendais pas à ça. Si on m’avait dit « surtout ne vous inquiétez pas, pendant quelques jours, une durée variable selon les personnes, vous allez avoir du mal à faire certaines choses simples comme lire, écrire, écouter et suivre une conversation »…

Je vous rassure tout rentre dans l’ordre, il faut être patient, mais tout rentre dans l’ordre rapidement.

Moi qui passe et qui passait déjà des heures pour mon travail sur internet, qui stressais de ne pas pouvoir emmener mon ordi avec moi ( ou du moins de ne pouvoir me connecter à internet) eh bien de la même façon, je n’ai commencé à lire mes mails que plus de 1 mois après l’opération ! Je n’éprouvais aucun intérêt pour les mails, ni pour les réseaux que je « fréquente » habituellement…Je vous rassure, tout cela est bien loin 🙂

Il faut comprendre que nous avons été soumis à une anesthésie importante, que nous avons vécu un tsunami, que tout notre être sort d’une aventure incroyable, il faut laisser le temps à notre cerveau de se reconnecter correctement, laisser le temps à notre corps d’éliminer tous les produits anesthésiants.

C’est en pensant aux futurs opérés que j’ai souhaité vous faire part de ces ressentis, comme ça vous n’aurez pas peur, car vous repenserez à ce que je vous ai confié aujourd’hui !

Laisser un commentaire