25 mars 2009…départ pour le centre de rééducation

Réveillée à 6h30. J’ai bien dormi. Lorsque l’infirmière est passée à 1h du matin me faire ma piqûre je lui ai demandé si la nuit se passait bien, elle était un peu gênée, elle m’a avoué qu’une vieille dame venait de mourir. Je me suis dit que cette personne ne souffrait plus, mais que ce devait être triste pour sa famille.

Aujourd’hui je vais découvrir mon nouvel environnement, je suis un peu inquiète, je me trouvais bien ici ! Mais bon, il faut bien passer à l’étape suivante !

Je me trouvais à discuter avec un papy dans sa chambre lorsque les ambulanciers sont arrivés pour me chercher .

Dans l’ambulance j’ai demandé à monter à côté du chauffeur pour voir le paysage, je ne connaissais pas du tout la route pour aller à St Hilaire. Aucun vertige, j’ai apprécié d’avoir fait depuis 2 jours des pas dans le couloir, je n’étais pas du tout étourdie.

Donc à 10h nous avons pris la route vers mon nouveau lieu de séjour, il a fallu une bonne trentaine de minutes pour monter. L’établissement est au pied de la Dent de Crolles, une immense bâtisse, tout en largeur, construction des années 30.

Là-haut nous sommes à 1100 m d’altitude, il faisait 2° lorsque nous sommes arrivés, il y avait beaucoup de neige sur les montagnes alentour.

Le hall est très grand, une immense baie vitrée offre une vue panoramique sur la chaîne de montagnes, le style fait penser aux grands hôtels des années 30. Les ambulanciers m’ont accompagnée jusqu’à ma chambre, là j’ai eu un petit coup de blues. Léger. Ma chambre est grande puisque c’est une chambre à deux lits, heureusement je suis seule , j’avais bien insisté pour avoir une chambre seule. On m’a répondu qu’il n’y en avait pas de disponible, mais que le second lit était un « lit fermé » et que je resterai donc seule.

Salle de bains, wc, lit normal (non médicalisé) vue magnifique sur la chaîne de montagnes, la douche se trouve en face dans le couloir. Les murs « beigeasses » j’ai d’abord trouvé ma chambre un peu tristounette. Par contre quel calme ! et quelle vue !

Mon chéri est venu me voir avec papy et brindille, papy est resté dehors avec Brindille pendant que j’étais avec Robert. Mon chéri s’est occupé de me régler la télé, la télécommande, le téléphone, lorsqu’il est parti j’étais déjà plus à l’aise dans ces nouveaux locaux. L’infirmière qui nous a accueillis, patricia, était vraiment adorable. J’ai eu ensuite la visite du médecin et du kiné. On m’a remis le programme de la semaine, avec le lieu et les horaires des séances de gym : gym respiratoire, vélo, et gym douce. Ainsi que de nombreuses réunions d’informations sur les sujets qui nous concernent : le traitement anti coagulant, la diététique, les facteurs de risque, la gestion du stress, une conférence médicale, et l’endocardite infectieuse.

Je suis allée au rez de chaussée il y a une cafétéria doublée d’un relais H, j’ai acheté des cartes postales représentant l’établissement pour en envoyer à toute la famille.

Le soir on m’a servi mon repas en chambre, mais dès demain je pourrai descendre dans la salle de restaurant.

Impossible de tenir éveillée devant la télé, je m’endors à 21h15 ! par contre réveil la nuit à 3h du matin, je fais passer le temps en attendant l’infirmière qui doit me faire la piqûre de calcie à 4h du mat…

LES PETITES ROCHES

entrée du batiment principal

Ma chambre aux Petites Roches

Laisser un commentaire